Tout savoir sur le gestion du moteur de votre voiture

Posted on

Élément mécanique essentiel au bon fonctionnement de votre voiture, le moteur va permettre de transformer la combustion d’un carburant en énergie. Votre véhicule va ainsi pouvoir être alimenté et réagir aux commandes du conducteur. Le fonctionne est le même que ce soit pour une voiture, un camion ou une moto. De nos jours, avec les techniques automobiles qui se sont développées, les professionnels de la mécanique sont capable d’agir et de gérer la capacité du moteur.

L’évolution du moteur au fil des années

C’est au milieu des années 1990, que les mécaniciens et les passionnés d’automobile se sont intéressés de plus près aux moyens visant à modifier les capacités des véhicules. Le tuning (également appelé « personnalisation automobile ») en est la parfaite illustration. Le concept est de pouvoir réaliser la voiture de ses rêves, unique aux yeux des tous. C’est d’abord en retouchant la carrosserie, puis en reprenant la gestion intégrale du moteur voiture qu’ils se sont aperçus que l’on pouvait également agir sur les performances du véhicule. L’objectif de ce qu’on appelle désormais la reprogrammation moteur, est d’augmenter la puissance de celui-ci. Ce qui permet une baisse conséquente de la consommation de carburant.

L’intervention d’un professionnel est néanmoins fortement conseillée, car la manœuvre est délicate. Elle est également coûteuse car selon le type de reprogrammation que vous souhaitez, il vous faudra un budget compris entre 1000 et 3000 euros, selon le type de véhicule que vous possédez. Il existe différents type d’optimisation, appelées « stage » :

  • Stage 1 : reprogrammation sur mesure du calculateur. Aucune pièce mécanique n’est changée. La pratique est 100 % fiable et reste parfaitement dans les paramètres moteurs du constructeur automobile.
  • Stage 2 : modification des solutions d’échappement pour gagner en puissance par rapport au stage 1. Généralement un filtre sport vient remplacer le filtre d’origine. Un renforcement sur certaines pièces tels que l’embrayage ou les durites d’admission peut également intervenir sur ce stage-là.
  • Stage 3 : gain de puissance important par rapport au 2 stages précédents. Certaines pièces du moteur telles que le turbo ou la pompe à essence sont changées. Néanmoins la fiabilité du moteur ne change pas.

Les étapes d’une gestion intégrale du moteur

Un mécanicien ou un spécialiste de la reprogrammation moteur pourra vous montrer les différentes étapes et vous expliquer les avantages et inconvénients pour votre voiture. Cette personnalisation est assez rapide mais demande des points très techniques :

  • Diagnostic complet de la voiture
  • Extraction des données du calculateur
  • Mesure de la puissance avant intervention
  • Modification de la cartographie moteur par ordinateur
  • Nouvelle mesure de la puissance après intervention
  • Explications des nouvelles aptitudes de la voiture.

Attention toutefois, il est important de noter certains points liés à la réglementation et aux risques. En effet, bien que la loi soit assez floue la dessus, elle n’est pas vraiment encouragée par les autorités, ni par les constructeurs. La modification de votre véhicule entraîne l’actualisation de la carte grise. Vous aurez besoin de plusieurs documents tels que le Cerfa13750, un justificatif d’identité et de domicile ou encore le procès-verbal de réception à titre isolé (RTI, qui peut être obtenu auprès de la DREAL). Ces démarches peuvent être bloquées par l’organisme qui pourrait réclamer l’autorisation du constructeur. Dans ce cas là, vous pouvez vous exposer à une amende de 750 euros et une obligation d’annuler la modification effectuée.