Rachat véhicule d’occasion : tout ce qu’il faut savoir

Posted on

L’achat d’une voiture d’occasion, bien qu’ayant les allures d’une bonne affaire, peut très vite tourner au cauchemar. Voici résumés pour vous quelques conseils incontournables pour vous aider à faire le bon choix et à réaliser un achat sans risque.

Particuliers ou professionnels, à qui faire confiance ?

Faut-il acheter une voiture d’occasion chez un professionnel ou chez un particulier ? Il vous est peut-être déjà arrivé de vous poser cette question. Face au dilemme et surtout à la pléthore des offres, quelques clés permettront d’éclairer votre lanterne. Mais déjà, sachez qu’en achetant votre véhicule chez un professionnel, en plus de la garantie mécanique d’au moins trois mois, le véhicule choisi est disponible à tout moment. En revanche, une reprise voiture auprès d’un particulier implique une absence de garantie, même si cela permet de faire quelques économies. Le gros avantage de ce type de transaction réside surtout dans la possibilité de négociation et des réductions sur le prix.

Informations à vérifier auprès du vendeur

Dès la prise de contact avec le vendeur, n’hésitez pas à lui poser quelques questions afin d’en savoir davantage sur le véhicule en vente. Cela vous permettra d’éviter de vous faire duper. Entre autres, vous devrez vous informer sur le nombre de kilomètres déjà parcourus par le véhicule, sa consommation, son utilisation antérieure. Vérifiez ensuite la présence de tous ou partie des équipements, l’état de la carrosserie, la dernière visite technique. Informez-vous sur la date des dernières réparations. Prenez la peine de contrôler l’état de la carrosserie, des pneus et de la roue de secours, des pare-chocs et des vitres. À l’intérieur, le compteur kilométrique, les sièges, les ceintures de sécurité, le plancher, le volant et les pédales devront aussi passer au peigne fin.

De la fourniture des documents du véhicule par le vendeur

Pour une reprise voiture chez un particulier ou un professionnel, ce dernier doit impérativement vous fournir certains documents. En cas de non-transmission desdits documents, vous devrez en faire la réclamation. Il s’agit notamment du certificat de non-gage, qui atteste que le véhicule n’est pas issu d’un vol. La carte grise signée du vendeur devra comporter la mention « vendu le… » suivie de la date. Le certificat de cession, le certificat de visite ou de contrôle technique, le carnet du véhicule et les factures d’entretien relatifs aux différentes réparations sont autant d’autres documents à exiger avant tout achat de voiture. Assurez-vous que ceux-ci se rapportent au véhicule objet de la vente.

Versement d’acompte ou d’arrhes

Une reprise voiture implique très souvent le versement d’un acompte ou d’arrhes. L’acompte entraîne l’arrêt de nouvelles offres d’achat sur le véhicule en vente. On parle alors de vente bloquée. La période de rétractation de l’acheteur est de 7 jours. Passé ce délai, aucune rétractation n’est plus possible et l’acompte versé ne pourra plus être récupéré. Le versement des arrhes quant à lui offre l’opportunité aux parties de procéder à l’annulation de la vente. L’abandon des arrhes entraîne dès lors la clôture du contrat et l’arrêt des négociations.