Petit guide du prêt auto

Posted on

Vous désirez acheter une nouvelle voiture mais ne souhaitez pas prendre un financement auprès de votre concessionnaire ? Vous ne savez pas précisément vers quel type de crédit à la consommation vous orienter ou vous hésitez avec une Location avec Option d’Achat (LOA) ? Nous faisons le point sur le prêt auto, qui reste le financement le mieux adapté à l’achat d’un véhicule neuf.

Le financement de votre voiture neuve

Les prêts auto font partie de la famille des crédits personnels, et donc, d’une façon plus générale, des crédits à la consommation.Cependant, le prêt auto est une variante affectée du crédit personnel : il est destiné à financer votre véhicule, et uniquement votre nouveau véhicule.

Le fait que votre prêt auto soit un crédit affecté vous protège : si la vente ne se réalise pas, le crédit est automatiquement annulé. De même, si le prêt est refusé, la vente est annulée et vous serez remboursé de votre achat (dans le cas où vous l’auriez déjà payé).

Sachez enfin que certains organismes, comme Sofinco, incluent des assurances facultatives spécifiques au prêt automobile : protection de votre véhicule en cas de dommage (vol ou destruction) ; aide à l’emprunteur afin de racheter un véhicule d’une valeur équivalente ; prolongement de la garantie constructeur, prenant en charge le dépannage de votre voiture neuve.

Les conditions du prêt auto

Les prêts auto proposent généralement des fourchettes de montants et de durées plus élevées que celles des crédits personnels : les montants dépassent fréquemment les 21.500 € * et les durées de remboursement du crédit s’étalent souvent jusqu’à 72 mois.

Certains organismes de crédit adaptent leur prêt auto en fonction de l’ancienneté du véhicule acheté : pour un véhicule d’occasion, ils vous orienteront donc vers un crédit auto occasion, avec des conditions financières légèrement différentes.

Chaque contrat de prêt auto doit comporter le prix d’achat, éventuellement l’apport personnel, le montant total emprunté, le Taux Effectif Global (TAEG), le nombre de mensualités, le montant des mensualités et le coût de l’assurance facultative.

* Sachez que stricto sensu, les lois dites « Scrivener » protègent l’emprunteur en cas de souscription d’un crédit à la consommation d’un montant inférieur à 21.500 €. Cependant, le droit de rétraction légale, l’obligation pour un organisme de crédit de maintenir les conditions de son offre préalable de crédit pendant au moins 3 semaines s’appliquent à tous les crédits à la consommation.

Les variantes du prêt auto

Certains organismes de crédit proposent différents prêts auto en fonction du type de véhicule : camping-car neuf ; caravane neuve ; bateau ; mobil-home..

Négocier son prêt auto

Il peut être possible de modifier les conditions de votre prêt auto.Vous pouvez notamment réduire le montant à emprunter ainsi que la durée de remboursement. Vous pouvez pour cela négocier le prix d’achat de votre véhicule ou faire un apport personnel : un apport personnel vous permet généralement de bénéficier d’un taux plus intéressant et d’emprunter une somme diminuée d’autant.

Afin de réduire le coût total de votre prêt auto, optez pour une durée de remboursement courte : les taux d’intérêts sont souvent moins élevés pour les durées réduites.Pour en savoir plus sur l’offre de credit auto Groupamaou du CIC, vous pouvez vous rendre sur ce lien.

Le prêt auto en chiffres

Le prêt auto est le plus utilisé des crédits à la consommation : en 2017, les prêts automobile concernaient 55 % des crédits à la consommation. Ils restent le moyen de financement, dans le cas de l’achat d’un véhicule, le plus largement utilisé.8 % des véhicules avaient été financés, en 2017, par des crédits revolving.

La souscription de crédits à la consommation subit un net recul en 2018 : une diminution de – 10.2 % en décembre 2018 ; sur l’année 2018 la baisse est de -2.2 %. Le crédit personnel est le crédit à la consommation ayant subi la plus lourde baisse : -23.1 %, au 4e trimestre 2018.
Le prêt auto, quant à lui, subi le ralentissement du marché de l’automobile et enregistre également une baisse de -10.8 %, au 4e trimestre 2018.

A ne pas oublier

Pour un prêt auto d’un montant supérieur à 21.500 €, l’organisme de crédit sera en droit d’exiger des indemnités en cas de remboursement anticipé.

Si vous revendez votre voiture, faites élaborer un certificat de non gage et ensuite, remboursez votre prêt soit en continuant selon l’échéancier prévu, soit en remboursant par anticipation votre crédit auto occasion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *